Euthabag

est-il biodégradable ?

 

eco-friendly-earth.jpg

Selon les régions, plus de 90% des animaux seront incinérés.

La vitesse de dégradation de la housse n’est pas notre priorité car le squelette lui, perdurera des décennies ou plus. De plus, il n'est permis d'enterrer son animal que sur des exploitations agricoles à moins d'une autorisation municipale. Dans l’éventualité où le site d’inhumation soit excavé, volontairement ou non, par un être humain ou un animal, il est primordial que les restes soient contenus dans une housse.

Notre préoccupation première est que la housse ne contienne pas de métaux lourds pouvant contaminer le sol. Pour cette raison, la matière recyclée utilisée est post-consommation et non industrielle.

La matière biodégradable se retrouvant sur le marché est, la plupart du temps, issue de fécule de maïs transgénique traité abondamment au glyphosate, un pesticide controversé. La production de maïs et sa transformation en fécule demande aussi passablement d’énergie fossile. Pour cette raison, nous avons préféré favoriser l’avenue de la matière recyclée.

Des études de biodégradabilité sont en cours depuis 2016 en milieu tropical et tempéré.

En milieu tropical, après 8 mois, le squelette était sec et totalement dépourvu de tissu. 

Des insectes nécrophages avaient percé la housse à 6 endroits pour réaliser leur travail.

En milieu tempéré, nous en saurons plus en 2018 lorsqu’aura lieu la première exhumation.


Euthabag et l’écologie

La grande majorité des Euthabag termineront leur vie à l’incinération. Contrairement à d’autres housses, Euthabag ne contient ni vinyle ni composés chlorés, ne produisant pas de dioxines ou de furanes lors de son incinération.

Euthabag est fait en partie de matières recyclées post-consommation et donc sans métaux lourds contrairement à la matière recyclée industrielle. La proportion de matière recyclée varie entre 10 et 40% selon les tailles, cette dernière diminuant la résistance du textile. Notre objectif à long terme est d’augmenter cette proportion tout en conservant une résistance à toute épreuve.

La colle utilisée est constituée à 50% de résine Rosine, une résine végétale, et à 50% de polymère, le styrène butadiène, appelé caoutchouc synthétique. Ce mélange forme un thermo adhésif performant exempt de composés organiques volatils.

L’encre utilisée pour la sérigraphie est à base d’eau.


En 5 points :

  • Les insectes nécrophages et les microorganismes ont accès à la dépouille afin de décomposer les tissus et éliminer les liquides corporels.

 

  • Les restes sont contenus.

 

  • Euthabag ne contient pas de métaux lourds ni de composés chlorés.

 

  • La colle et l’encre utilisées sont sécuritaires pour l’environnement

 

  • Contient de la matière recyclée post-consommation tant pour la housse que pour la boîte la contenant.